Demande communale de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

Demande communale de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

En raison des vagues successives de très forte chaleur et de la sécheresse qui sévit depuis quelque temps, des administrés ont constaté l’apparition de fissures au niveau de leur habitation. Afin de pouvoir engager une demande communale de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle qui sera adressée à la Préfecture, il est demandé aux intéressés de déposer en mairie, un courrier accompagné de quelques photos et éventuellement d’un constat de leur assurance. La Préfecture transmet le dossier au ministère de l’intérieur ; la demande est instruite par une commission interministérielle, à la suite de quoi sera pris ou non l’arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Travaux d’entretien

Travaux d’entretien

Des travaux d’entretien initialement prévu en 2021 sur un petit tronçon du courant du Wacheux viennent de démarrer pour l’ensemble du linéaire matérialisé en vert sur la carte ci-dessous. Les travaux vont consister en un élagage des branches basses pouvant gêner l’écoulement, le retrait des embâcles et arbres morts le long du cours d’eau. Sur la partie de la tourbière, un broyage des arbres tombés dans et sur les berges du cours d’eau aura également lieu en même temps.

Monoxyde de carbone : ATTENTION

Monoxyde de carbone : ATTENTION

Avec la diminution des températures, le Préfet du Nord a activé le niveau « Grand froid » du plan hivernal.
En cette période, la vigilance doit être renforcée quant à l’usage de chauffages d’appoint dans les logements mal isolés, et notamment au risque d’intoxication au monoxyde de carbone.

Inodore, incolore, indétectable, le monoxyde de carbone (CO) provoque chaque année de nombreuses intoxications qui peuvent être mortelles.

M. Jacques DESTOUCHES, Sous-Préfet de Douai

Voici un dépliant relatif à ce risque.

COVID-19 – VIOLENCES CONJUGALES

COVID-19 – VIOLENCES CONJUGALES

17 : Police/ gendarmerie : Protection des victimes

En cas d’urgence, composez le 17 pour contacter la police ou la gendarmerie. Si vous ne pouvez pas appeler, envoyez un SMS au 114, un numéro gratuit qui vous mettra en contact avec les services de secours. Une ordonnance de protection avec éviction du conjoint violent peut être prise en cas de situation de violence et de danger avéré

3919 : Aide anonyme

Composez le 3919 pour recevoir de l’aide anonyme et gratuitement.

115 : Hébergement d’urgence

Composez le 115 pour obtenir un hébergement d’urgence